#OnChangeDeVie : Devenez propriétaire d’une maison ! Site Top Duo France
Maisons certifiées
RT 2012
Contrat de
construction sécurisant
Livraison clé en
main

Le terrain : le point clé de la construction

terrain achat

Comment choisir son terrain à acheter ?

Acheter un terrain isolé ou en lotissement

Un terrain isolé (diffus) :

Ce n’est pas nécessairement une parcelle située au milieu de nulle part, loin de toute civilisation : il s’agit d’un terrain hors lotissement, qui ne provient pas de la division d’un même bien. Il est donc possible d’investir dans un terrain isolé en plein centre-ville, entouré de bâtiments. L’achat d’un terrain isolé vous offre une grande liberté de mouvement, puisque vous pouvez y bâtir ce que vous désirez selon ce qu'autorise la commune.

Un terrain en lotissement :

Il est issu de la division d’un même bien. L’achat d’un terrain de ce type offre des garanties en termes de constructibilité et de viabilisation (c’est-à-dire que les raccordements aux réseaux d’eau, de gaz et d’électricité sont logiquement prévus). Toutefois, si vous désirez y faire construire votre propre maison, vous devrez respecter des normes aussi bien architecturales (types de matériaux, couleurs…) qu’en matière d’environnement immédiat (clôture, portail, boîte aux lettres…). Il est en outre possible qu’un cahier des charges établisse certaines règles relatives à la vie collective dans le lotissement.

Achat de terrain : Les petits pièges à déjouer

  • Un terrain en pente :

  • Il vous contraindra à un terrassement coûteux. Vous aurez à effectuer des travaux pour canaliser le ruissellement des eaux. Une pente de 15 % maximum relève du bon compromis. 
  • Terrain viabilisé :

  • La viabilisation signifie qu’il dispose des arrivées d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone en bord de terrain dans les logettes prévue à cette effet. Dans le cas contraire, il faudra les réaliser et elles seront à votre charge.
  • Nature du sol :

  • Un terrain attesté constructible n’implique pas une qualité du sol assurée. Le recours à un géologue peut être précieux car il fera une étude pour vérifier si votre terrain n’est pas argileux, formé de remblais (matière rapportée pour surélever un terrain ou combler un creux) ; Si il n'est pas rocheux car il faudra prévoir du brise roche pour construire les fondations.  attention aux nappes ou aux galeries souterraines proches. Assurez-vous que le sous-sol ne soit pas pollué ce qui pourrait affecter votre santé. Géorisque reste une mine d'information pour connaitre l'état de vos sols, que vous completerai avec une étude de sol (G2) approfondit. A Savoir, le vendeur de terrain doit transmettre une première étude (G1) au futur acquéreur, conforme à la loi Elan (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), promulguée le 23 novembre 2018. 

Un terrain oui, mais à quel prix ?

A vous de vérifier si le prix du terrain convoité correspond bien à celui du marché. Il faut aussi être attentif aux montants des taxes additionnelles TRE (taxe de raccordement aux réseaux) et TLE (taxe locale d'équipement). Essayez, auprès de vos futurs voisins, d’avoir une idée, même approximative, des taxes foncières et des taxes d'habitation qui dépendent de la commune.

 

Conseil :

Il n’est pas facile de dénicher le bon terrain pour faire construire votre maison. Entre les spécifiées techniques et les contraintes administratives, il faut mieux se faire accompagner par un professionnel.

Retour aux Actualités